La revue STAPS est considérée comme revue « qualifiante » par le CNU de la section 74 (STAPS). Son récent passage dans la catégorie Q3 sur le portail ScimagoJR (rubrique « Social sciences ») devrait bientôt s’accompagner d’un nouveau classement dans d’autres rubriques (« History », « Education », « Sports Science », etc.). Le processus d’indexation de la revue auprès de l’ISI Web of Knowledge est aussi en cours. L’augmentation constante et conséquente des consultations et téléchargements d’articles (65 000 en 2019) signale la reconnaissance de la revue au plan national comme international et la « surface » de celle-ci.


« Fondamentalement attachée aux valeurs de l’enseignement supérieur et de la recherche publique, la revue STAPS marque son opposition au projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), dont les dispositions font peser de graves menaces sur le service public de l’enseignement supérieur et de la recherche. Les membres du comité de rédaction se déclarent solidaires avec la mobilisation actuelle du collectif des revues scientifiques, qui s’accompagne de celle de nombreux laboratoires, universités, etc. Ils encouragent les lectrices, lecteurs, contributrices et contributeurs à adopter une attitude de vigilance face à ce projet de loi. »