Connaissances en neurosciences des entraîneurs

Articles de recherche
Par Camille Schmitt, Jean Fournier
Français

Cet article présente les résultats d’un sondage sur des connaissances en neurosciences des entraîneurs et constitue une réplication d’une étude effectuée au Royaume-Uni et en Irlande par Bailey et al. (2018). Les questions du sondage original ont été traduites en français pour identifier les méthodes d’entraînement liées aux aspects psychologiques et pédagogiques utilisées par les entraîneurs, leurs connaissances sur certains thèmes liés aux neurosciences et pour explorer l’origine de ces connaissances. Deux cent cinquante-quatre entraîneurs français ont répondu au sondage en ligne. Les résultats concernent trois points principaux. Premièrement, les entraîneurs utilisent largement des méthodes qui ne sont pas validées par des études scientifiques. Ainsi, un quart des entraîneurs disent utiliser l’approche Action-Type, 40 % pratiqueraient la sophrologie et près de 80 % emploieraient les styles d’apprentissage. Deuxièmement, les connaissances liées aux neurosciences sont perfectibles et les entraîneurs croient autant à des mythes qu’à des connaissances scientifiques. Troisièmement, ces pratiques et ces connaissances proviennent à 30 % de formations fédérales et universitaires. Parce que la formation est à l’origine des connaissances et des pratiques, nous suggérons d’évaluer les contenus des formations des entraîneurs.

  • entraîneurs
  • connaissances
  • mythes scientifiques
  • pseudosciences
  • croyances
Voir l'article sur Cairn.info