Annick Davisse, an innovative advocate for gender equality in the field of physical education (1961–2018)

Research papers
By Cécile Ottogalli-Mazzacavallo, Loïc Szerdahelyi
Français

Annick Davisse, une actrice innovante de l’EPS en faveur de l’égalité des sexes (1961-2018)

En matière d’égalité entre les sexes, l’EPS a connu à la fin du XXe siècle une véritable révolution copernicienne en passant d’une prévalence séparatiste à une dynamique organisationnelle et didactique égalitaire. Si cette mutation s’inscrit dans une conjoncture politique et sociale favorable à l’amélioration des droits des femmes dans tous les espaces de la vie en société, elle est aussi le reflet d’une dynamique propre au champ de l’EPS dans laquelle se distingue Annick Davisse. Partant de l’analyse d’entretiens et de ses publications, cet article interroge son parcours et révèle une actrice clé d’un processus d’innovation sociale en faveur de l’égalité des sexes. Enseignante d’EPS, militante syndicale et politique, devenue inspectrice pédagogique régionale d’EPS, elle accède progressivement à des positions de pouvoir permettant d’agréger des soutiens autour de la cause des « démuni.e.s » de l’école, dont les filles en EPS. Ainsi, elle conceptualise et diffuse au fil de sa carrière une approche didactico-pédagogique visant leur meilleure réussite. Soutenues par des politiques internationales œuvrant pour l’élimination des discriminations à l’encontre des femmes, ses propositions trouvent preneur et s’institutionnalisent partiellement dans les programmes d’EPS de la fin du XXe siècle, non sans quelques déformations ou instrumentalisations.

  • EPS
  • actrice
  • innovation sociale
  • mixité
  • égalité
Go to the article on Cairn-int.info